Aina Alegre

Aina Alegre danseuse, performeuse et chorégraphe s’intéresse à la création chorégraphique comme un terrain pour «réimaginer» le corps. Elle explore différentes cultures et pratiques corporelles, entendues comme autant de représentations sociales, historiques et anthropologiques.

La fiction en tant que genre et pratique culturelle nourrit aussi son travail. Elle pense le corps dans des environnements fictionnels et travaille autour de notions comme l’hybridation, la plasticité du mouvement, l’état de présence et l’expérience du temps afin de générer des corpus d’images, d’idées, de concepts.

Elle articule ainsi des objets chorégraphiques construits à partir de différents médias : des pièces pour le plateau, des performances, des vidéos.
En tant qu’interprète, elle a collaboré, entre autres, avec Alban Richard, Fabrice Lambert, David Wampach, Vincent Thomasset, Vincent Macaigne.

Aina Alegre collabore régulièrement avec : Jan FedingerJosep TutusausJames BrandilyQuim BigasAndrea OtinCosima Grand, Gwendal Raymond, Isabelle CatalanTeresa AcevedoCharlie Fouchier, Aniol Busquets, Guillaume Olmeta, Leslie Horowitz, Elsa Dumontel, Romain MercierDavid Wampach

PARCOURS

Après une formation multidisciplinaire mêlant la danse, le théâtre et la musique à Barcelone, Aina Alegre intègre, en 2007, le CNDC d’Angers.

En 2011 elle crée la performance LA MAJA DESNUDA DICE, cette proposition aboutit à la création de la pièce NO SE TRATA DE UN DESNUDO MITOLOGICO (2012). Par la suite elle crée DELICES (2015), LE JOUR DE LA BETE (2017), et LA NUIT NOS AUTRES (2019). En 2020 elle crée la pièce CONCRERTO en collaboration avec David Wampach et le solo R-A-U-X-A. En 2021, elle créée ETUDE 4, FANDANGO ET AUTRES CADENCES, au festival d’Avignon dans le cadre du programme « Vive le sujet ! » coproduit avec la SACD et THIS IS NOT « an act of love and resistance » en 2022.

Parallèlement aux projets scéniques, elle met en place le projet de recherche et de performance ETUDES avec lequel elle rencontre des gens et des territoires autour des pratiques et danses liées au marteler/frapper.

Son travail a été présenté dans différents pays comme l’Espagne, la France, l’Italie, la Belgique, la Grèce, la Suisse, l’Allemagne, le Pérou ou encore la Roumanie.

Depuis le 1er janvier 2023, Aina Alegre a pris la direction du Centre chorégraphique national de Grenoble, en tandem avec l’interprète, Yannick Hugron.

 

© Alice Brazzit