Obake – Collectif Maison Courbe

L’Arrêt sur image de Léo Manipoud et Hélène Leveau
Un moment d’attention et de rencontre autour de la démarche de ces artistes.

25 mai 2022  19:00  Gratuit • Sur réservation

Pass sanitaire requis

En se penchant sur notre rapport au vivant, le collectif Maison courbe s’intéresse à cette tendance persistante qui consiste à séparer nature et culture : depuis quand les hommes vivent-ils en dehors de l’univers qui les a pourtant mis au monde ? Par quel biais de langage, par quelle esquive théorique nous sommes-nous exclus du reste du vivant ?

En résidence au CCN2 Grenoble du 23 au 27 mai 2022.
Création juillet 2022 – Festival Annecy Paysage

Extrait de la note d’intention


« Les Obakes (prononcé obaké) sont des esprits surnaturels du folklore Japonais. Ils sont également appelés bakemono, signifiant « choses qui changent ». À la fois admirés et fuits, ils personnifient les multiplicités du vivant: tantôt perfides ou bienfaiteurs, guides ou perturbateurs… Ils sont souvent à peine visibles et c’est toujours eux qui décident du moment de leur présence. Ils nous invitent par leur capacité de métamorphes à voir au-delà des évidences, à réinterpréter le réel et à ne jamais s’enliser dans nos certitudes. À l’image du clown ou du bouffon, leur usage du burlesque et du ridicule n’est jamais là uniquement pour nous divertir. Enfin les Obakes révèlent souvent les méandres de nos inconscients: voix précieuses à percevoir et à entendre pour préserver nos fragiles équilibres.

Animé.e.s par l’envie d’apporter un autre regard, nous désirons jouer d’un instrument oublié ou transformé par nos sociétés: le rituel. Notre conscience écologique, par le biais de l’art scénique s’est ancré petit à petit dans une approche du sacré. Nous souhaitons expérimenter et percevoir ces vibrations intuitivement tout en nous rapprochant aussi d’une démarche anthropologique et des peuples qui ont établi leurs liens au vivant par la spiritualité. La réhabilitation et la création de rituels de célébration, que nous envisageons avec autant de sérieux que de dérision, nous permet de renouer un dialogue et une relation avec les autres êtres et forces de ce monde.

Nous souhaitons aussi prendre des temps à côté de la représentation avec le public et les gens qui vivent sur les territoires traversés. Nous imaginons ces moments autour du témoignage de la tournée à vélo, routine journalière dans des paysages changeants qui apporte une évolution dans le rapport à l’espace et au temps, et une attention à la richesse du climat et de la flore des différentes régions. Cela peut également se traduire par un partage de nos pratiques corporels comme le yoga, le parkour et les recherches sur le mouvement animal.

Nous sommes persuadé.e.s qu’aux côtés de l’indignation écologique il faut une force complémentaire pour mener au mouvement et au changement. Cette force serait la joie. La joie de créer, de partager. Et surtout la joie d’être vivant. La joie d’en être quoi, qui fait tant défaut à notre culture. Réenchanter et approfondir notre relation à l’écologie, voilà ce qui nous anime. À notre échelle, avec toute l’absurdité et les déplacements à vélo dont nous sommes capables. »

Hélène Leveau et Léo Manipoud

De et par Hélène Leveau & Léo Manipoud

Regards extérieurs Lionel Parlier, Adèll Nodé Langlois (en cours)

Recherches peintures corporelles et fresques urbaines Mathilde Leveau

 

Production Maison Courbe Production déléguée Bonlieu Scène nationale Annecy Accueil en résidences et coproduction Bonlieu Scène nationale Annecy  Résidences et coproductions -en cours- CCN2 de Grenoble Soutiens Latitude 50-Pôle des arts du cirque & de la rue, Pôle Régional Cirque Le Mans Subventions-en cours- Drac Auvergne-Rhône-Alpes, Conseil départemental de l’Isère, Ville de Grenoble