Nadia Beugré

Dans l’oeuvre de Nadia Beugré, la question du genre a toujours été sous-jacente, mais son désir de l’aborder plus frontalement est né récemment. Elle s’amusait alors de la gêne de certains hommes à se laisser aller à des danses qualifiées de plus féminines, ou plutôt jugées comme telles, de par leur usage insistant, entre autres, des fessiers. Comme si s’adonner au déhanchement, aux mouvements de bassin et de reins, risquait d’égratigner une masculinité durement construite. Pour ce nouveau projet, elle s’intéresse particulièrement aux techniques et styles de danses utilisant principalement le bassin, ou étant dans un rapport direct à celui-ci, plus souvent réservées aux femmes.

En résidence au CCN2 du 11 au 22 novembre 2019

Création en 2020 

L’Homme rare (titre provisoire)

Création et chorégraphie Nadia Beugré

Dramaturgie en cours

Direction musicale et performance (en cours)
Interprètes 5 danseur.se.s de diférentes / 5 performeur.se.s
Directon technique et lumières Anthony Merlaud

En co-production avec

Festival Montpellier Danse 2020, Festival d’automne à Paris, CCN2, Kunstencentrum Vooruit et le Musée de la danse (Centre National de Rennes et de Bretagne).