Ophélie de Yoann Bourgeois

Une proposition créée à partir d’un personnage fictif, Ophélie (Hamlet de W. Shakespeare), dont la mort interroge éternellement et qui se noie dans l’eau. A partir de cette image de la dissolution, Yoann Bourgeois imagine une machinerie mettant en mouvement un corps inerte.

Approfondissant inlassablement sa recherche du point de suspension, c’est à partir d’un personnage fictif que Yoann Bourgeois et ses complices ont construit ce dispositif. Ophélie, ce personnage dont la mort interroge éternellement, se noie dans l’eau. Demi-fantôme, elle est l’image de la dissolution. La scène 7 de l’acte 4, décrite par Shakespeare dans Hamlet, est une image d’un essor poétique extraordinaire. Dans une démarche délibérément inspirée par le déconstructionnisme et la ruine du sens dont témoigne Hamlet – l’œuvre majeure de Shakespeare – ils ont imaginé une machinerie composée d’un lit, d’un aquarium, d’une grue et de multiples liens qui interagissent en mettant en mouvement un corps inerte. Le dispositif lui-même peut être perçu comme une machine de rêves, un espace imaginaire.

Conception et mise en scène Yoann Bourgeois en étroite complicité avec Marie Vaudin
Interprétation Marie Vaudin
Costumes Sigolène Petey
Son Antoine Garry
Musique Nacht und Traume D 827, Schubert
Lumières Jérémie Cusenier
Etude et construction Nicolas Picot (C3 Sud Est), Christophe Rayaume, Plasti-D, et Hervé Flandrin
Réalisation scénographique David Hanse et Nicolas Picot (C3 Sud Est)
Maîtrise d’œuvre et construction Améthys et Nicolas Picot (C3 Sud Est)
Régie générale Albin Chavignon

Production CCN2 Centre chorégraphique national de Grenoble -Direction Yoann Bourgeois et Rachid Ouramdane
Coproduction Pôle européen de création – Maison de la danse/ Biennale de la danse de Lyon

Mini GR

Dimanche 2 juin 2019
à 14h30, 15h30 et 16h30

au Musée de la Houille blanche à Villard-Bonnot (Isère)

Gratuit
Sans réservation 

Dans le cadre de l’édition d’été de la manifestation Paysage > Paysages portée par le Département de l’Isère