Body Bagarre – MATHIEU HEYRAUD

17 septembre 2022 14:30 • Durée 1h30 • A partir de 8 ans
Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine en partenariat avec la MC2
Grand Studio • Gratuit • Réservations auprès de la billetterie MC2

Le samedi 17 septembre de 11h à 19h, la MC2 et le CCN2 mêlent patrimoine et arts : des visites pour tous.tes, partout (visite en famille, atelier costumes, salle Georges Lavaudant de haut en bas…), des ouvertures de résidences, des présentations de scénographies, des spectacles et mini-concerts… Programme complet

BODY BAGARRE est un jeu (de danse) de société mêlant improvisation et histoire de la danse. Imaginé par Mathieu Heyraud, cette expérience ludique propose un voyage dans plus de 350 ans d’histoire du mouvement dansé par la mise instantanée en danse des corps des joueurs/danseurs. L’occasion de réinventer notre relation à la mémoire historique, et la transmission d’une culture par la pratique.
Avec BODY BAGARRE, la culture devient générale et l’art de la danse une aventure humaniste à explorer. Cette proposition originale offre à tout âge un accès direct aux œuvres (chorégraphiques), sans appréhension, ni sentiment de non-savoir, tout en plongeant le spectateur/joueur dans des pièces de danse aux esthétiques larges (du flamenco à la performance, du ballet classique au mouvement DADA…) sans peur ni à priori.

Pourquoi un jeu sur la chorégraphie et ses auteurs/autrices ?

Qu’est-ce que le mouvement et le geste dansé disent du monde, de nous, des autres, de nous avec eux, de nous avec nous ? En quoi la danse est-elle à la fois un miroir des métamorphoses des époques et une constante dans l’histoire de l’humanité? Il est passionnant de voir combien l’art puise son inspiration en lui-même, encore et toujours. Qu’en est-il de la danse et de l’art chorégraphique ? Il semblerait aujourd’hui illégitime de se prétendre d’avant-garde sans connaître ses classiques ni les mouvements révolutionnaires du passé. Mais qu’est-ce que connaître quand conscient et instinct se percutent ? Quand culture populaire, contemporaine et contreculture se mélangent ? Quand savoir et pas-savoir se rencontrent ?

Un hommage à la danse – J’ai le goût de l’expérience, de la transmission, de l’infusion et du partage. Plonger dans les langages singuliers des chorégraphes comme dans autant de langues, textes-corps, livres-monde. J’imagine BODY BAGARRE comme un passeur de danse, des plus contemporaines au plus populaires. Un hommage aux faiseurs de mouvements, et une archéologie individuelle de ce qui a sédimenté dans nos corps communs et nos regards personnels sur la danse. 

Un jeu pour tous – L’Histoire de la danse est à la fois spécialiste et universelle, singulière et accessible… Elle suit les modes, les changements de société offrant des représentations singulières du monde, sensibles et particulières, évidentes et mystérieuses. Comprendre n’est plus vraiment la question avec la danse, l’enjeu serait plutôt sentir et percevoir. Avec BODY BAGARRE l’enjeu est de rencontrer la singularité des artistes et ouvrir sur le commun, réfléchir sur ce que l’on partage, ce qui nous a été transmis, ce que l’on reconnait et ce qui nous est étranger.

Du ludique (comme catalyseur de curiosité) – Avec BODY BAGARRE, nous initions un va et vient ludique entre familiarité et découverte, sensation et émotion, sensibilité et action. Nous jouons à : improviser des danses célèbres, et inconnues pour collectivement se les réapproprier / comprendre non pas intellectuellement mais par l’action ce qui relie les chorégraphes et les époques entre eux.elles – entendre la pluralité des pratiques des artistes, des processus créatifs, des tentatives artistiques / s’approprier une culture avec légèreté et irrévérence / aiguiser son regard et faire effort de mémoire individuellement et collectivement.

Mathieu Heyraud

Chorégraphie – Concept Mathieu Heyraud
Rédaction – Recherche historique Julie de Bellis et Mathieu Heyraud
Interprétation – Improvisation Margaux Desailly, Eloïse Deschemin, Violeta Todo Gonzales, Emilie Birraux, Nicolas Diguet, Mathieu Heyraud
Création lumière Elsa Jabrin
Régie vidéo Jean-Christophe Désert

Soutenu par 
la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes (aide au projet), la ville de Saint-Etienne, le département de la Loire, la région Auvergne-Rhône-Alpes

Co-production
RAMDAM, un centre d’art – Ste Foy Lès Lyon (dans le cadre de l’aide à l’expérimentation), La Coloc’ de la culture / Cournon-d’Auvergne – Scène conventionnée d’intérêt national – art, enfance, jeunesse, Association Loire en scène dans le cadre de la Chartre de Coopération culturelle, Théâtre du Parc – Andrézieux Bouthéon.

Partenaires
Théâtre du Marché aux Grains de Bouxwiller, PREAC Auvergne- Rhône-Alpes, Centre National de la Danse / Lyon, La Buire – Théatre de L’Horme, Espace Nelson Mandela – Clermont-Ferrand